BAZAR Créatif

Ici se réuniront les membres du Cercle des Compagnons du Pymhe'z, afin d'élaborer leurs projets pour la promotion de la culture littéraire !
 
PortailAccueilPortail NetvibesCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Isaac ASIMOV (suite)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rob "edophoenix" EDELJI
Compagnon du Pymhe'z
Compagnon  du  Pymhe'z
avatar

Nombre de messages : 192
Localisation : devant mon écran, en train de taper sur le clavier, tiens c'te question !
Date d'inscription : 06/05/2007

MessageSujet: Isaac ASIMOV (suite)   Sam 19 Mai - 19:51

Notre ami, et néanmoins Compagnon Gevart va être heureux : une fois encore, j'entame une discussion sur son auteur de prédilection, et donne à sa réthorique l'occasion d'entrer en action !

Je suis en train de lire Les robots et l'Empire ( que j'ai bientôt fini,
Spoiler:
 

Bref, je voulais juste dire que j'ai entrevue une grosse faille dans le rêve du Dr Amadiro, de coloniser des planètes à l'aide de robots humanoïdes, donc adaptés à l'échelle de la vie humaine.
Une faille assez importante, mais à laquelle des Aurorains n'auraient pas forcément pu penser, puisqu'ils sont environnés de robots : cela leur obscurcit singulièrement de jugement, ils n'ont manifestement pas assez de recul pour analyser convenablement leurs serviteurs positro-mécaniques.

Enfin, bon, voilà la faille :
Le Dr Amadiro n'a pas songé que les robots sont mille fois plus forts que les êtres humains !!
Aussi, un monde construit par des robots humanoïdes ne risqueraient-ils pas, étant adapté à leur propre force, d'être inadapté à celle, bien moindre des humains ?
Je suis sûr que tu pourras réfuter facilement cette hypothèse, mais quant à moi, je n'ai pas encore trouvé de contre-argument satisfaisant :
le seul que j'ai toruvé en fait, serait l'hypothèse selon laquelle les roboticiens d'Aurore auraient construits des humanoïdes "affaiblis", c'est-à-dire donc, guère plus forts que des humains, mais le roman ne donne aucun indice permettant de retenir cette hypothèse...
Asimov n'aurait-il pas pensé à ce "détail" ?


Bref... Je vais maintenant passer à une deuxième chose :
Jusqu'à maintenant, je partageais la préférence de l'auteur pour l'un de ses personnages : Susan Calvin
( en passant, je note, en profitant de ce que tu aies mentionné le film "I, Robot" dans le sujet précédent, pour dire que ce film est assez génial, mas qu'une chose m'a déçu : dans ce film, Susan Calvin n'a rien à voir avec l'héroïne des nouvelles d'Asimov ! )

Désormais, un autre personnage a pris la première place, détrônant la sacro-sainte Susan : C'est Vasilia !
Cette fille de Fastolfe, je l'adore ! Aigrie, amère, haineuse envers les personnages principaux, prête à tous les subterfuges, toutes les ruses, tous les moyens pour récupérer le petit robot qu'elle aime, machiavélique, mais supérieurement intelligente (en fait, peut-être même plus intelligente que son père - puisqu'elle a réussi, inconsciemment, à inventer le circuit télépathique, alors qu'elle était encore gosse - !! ) :
Un génie psychopathe comme je les aime !

_________________
"Le Paradis, c'est un roman devant un bon feu ! " - Théophile GAUTHIER.
"Toute notre dignité consiste donc en la pensée " - B. PASCAL, Pensées.
"Si le monde n'a absolument aucun sens, qu'est-ce qui nous empêche d'en inventer un?" - Lewis Caroll, Alice au pays des Merveilles.
"Vouloir nous Brûle, et Pouvoir nous Détruit" - H. de Balzac, La Peau de Chagrin.


Compagnon LAROCHE-JOUBERT du Pÿmhe'z__
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://edophoenix-rob.blogspot.com/search/label/A-%20ludologie
Rob "edophoenix" EDELJI
Compagnon du Pymhe'z
Compagnon  du  Pymhe'z
avatar

Nombre de messages : 192
Localisation : devant mon écran, en train de taper sur le clavier, tiens c'te question !
Date d'inscription : 06/05/2007

MessageSujet: Re: Isaac ASIMOV (suite)   Mer 5 Mar - 21:10

Je suis en train de relire Asimov ( Les Robots de l'Aube ) et deux nouvelles observations me sont venues :


  • La première idée est celle de ce que j'appelle la sociologie des " Personnelles " : Asimov arrive à décrire les tendances générales d'une société humaine, uniquement en décrivant les usages, les aménagements, les us et coutumes qui ont cours dans les "toilettes" ( qu'il appelle "Personnelles" ).
    Je ne connais aucun sociologue ( dans les marges de mes faibles connaissances du domaine ) qui ait étudié ce phénomène, mais cela m'a paru assez intéressant, même du point de vue purement statistique...
    Par exemple, quelle(s) catégorie(s) sociale(s) préfèrent laisser à disposition de la lecture dans les toilettes de leur maison ( ou appartement ) ?
    Quelle(s) sont celle(s) qui mettent des photos sur les murs, plutôt que des posters, ou des affiches ?
    Je ne sais pas si l'étude serait intéressante, sociologiquement, mais ce pourrait être assez fendard à observer !

  • un autre point aussi m'a semblé assez fascinant :
    la mise en perspective de l'influence des robots dans les relations inter-humaines, et dans la culture civilisationnelle.

_________________
"Le Paradis, c'est un roman devant un bon feu ! " - Théophile GAUTHIER.
"Toute notre dignité consiste donc en la pensée " - B. PASCAL, Pensées.
"Si le monde n'a absolument aucun sens, qu'est-ce qui nous empêche d'en inventer un?" - Lewis Caroll, Alice au pays des Merveilles.
"Vouloir nous Brûle, et Pouvoir nous Détruit" - H. de Balzac, La Peau de Chagrin.


Compagnon LAROCHE-JOUBERT du Pÿmhe'z__
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://edophoenix-rob.blogspot.com/search/label/A-%20ludologie
 
Isaac ASIMOV (suite)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LE CYCLE DE L'EMPIRE - TYRANN de Isaac Asimov
» Isaac ASIMOV: Destination cerveau
» Isaac ASIMOV: Quand les ténèbres viendront
» Isaac ASIMOV: Les courants de l'espace
» Cycle de Fondation, tome 2 : Fondation et Empire - Isaac Asimov

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BAZAR Créatif :: News et web-veille :: Littérature-
Sauter vers: